Pour ceux qui veulent savoir...

La Psychothérapie Intégrative, selon Richard Erskine revêt plusieurs significations.

Le terme « intégrative » se réfère au processus d’intégration de la personnalité :

Chaque être humain est un être en relation ce qui suppose un mouvement naturel vers le contact, que ce soit, in utéro, à la naissance et tout au long de sa vie d’adulte.

Les interventions thérapeutiques utilisées en Thérapie Intégrative s’appuient entres autres concepts, sur la Relation et le Contact qui posent comme postulat que le besoin de relation constitue l’expérience essentielle dans la motivation du comportement humain et que le contact est le moyen de satisfaire ce besoin.

Le contact interne (contact à soi) suppose la prise de conscience de ses pensées, émotions, désirs, comportement, sensations… et le contact externe (contact aux autres) suppose la conscience de son environnement composé d’autres individus.

Avec un plein contact externe et interne, les expériences de vie sont intégrées de façon continue permettant de développer un attachement sécure, un sentiment du Soi et une estime de Soi.

Lorsque les besoins relationnels ont été ou sont insatisfaits ou inappropriés, le contact est interrompu, ce qui a pour effet de fragmenter, diviser, dénier les aspects importants du Soi.

L’intégration est le processus consistant à réaliser un tout : faire en sorte que les aspects non conscients, non résolus du Moi fassent désormais partie intégrante d’un Soi en cohésion.

Pour cela, le thérapeute va travailler à différents niveaux : affectifs, cognitifs, comportementaux, physiologiques, systémiques et relationnels. Et vérifier si chacun de ces points sont ouverts ou fermés au contact, et à quels stades de développement de vie correspondent ils.

 

Puis »intégrative » se réfère à l’intégration de la théorie

 

La Psychothérapie Intégrative s’appuie sur différents courants de psychothérapie qui tiennent compte de la diversité du fonctionnement humain : approche Psycho-dynamique, Centrée sur le client, Comportementale, Cognitive, Familiale, Gestalt Thérapie, Psychothérapies Corporelles, Théorie de la Relation d’objet, Psychologie Psychanalytique du Soi, et Analyse Transactionnelle.

Assembler différentes méthodes et théories permet un travail thérapeutique efficace et un ajustement adapté aux besoins du client.

Le but d’une psychothérapie intégrative est de faciliter la réalisation, et la complétude de la personne de façon à ce que sa qualité d’existence soit en congruence  à soi et aux autres. La relation thérapeute/client sert de base pour accéder à créer un plein contact dans le présent, à renforcer un sentiment de soi satisfaisant et des relations authentiques avec les autres.

Dans ce cadre, l’intégration est un processus dans lequel les thérapeutes intégratifs s’engagent dans une continuité de développement personnel (thérapie et supervision) et professionnel, en se tenant au courant des évolutions dans le domaine de la psychothérapie et en dialoguant avec des collègues d’orientations diverses.